06 Dec 2010

Les progressistes-conservateurs apprécient leur grande avance à propos du soutien au-dessus des libéraux

SAINT JOHN : La satisfaction quant à la performance du nouveau gouvernement Progressiste-Conservateur est plutôt favorable, avec un tiers (33 %) indiquant qu’il est trop tôt pour le dire, selon les résultats du dernier sondage mené par Corporate Research Associates Inc. Actuellement, presque la moitié des résidents du Nouveau-Brunswick sont satisfaits (46 %), par rapport à seulement 11 pour cent qui sont présentement insatisfaits avec la performance du gouvernement.

Les Progressistes-Conservateurs provinciaux tiennent une grande avance au-dessus des Libéraux, avec un large pourcentage des électeurs indécis encore évident. Six sur dix des électeurs décidés supportent les Progressistes-Conservateurs (61 %, en hausse par rapport à 41 % en septembre 2010 pendant la période électorale), tandis que le support pour les Libéraux est tombé à 25 pour cent (en baisse par rapport à 36 %). Le support pour le NPD (10 %, en baisse de 11 %), et le Parti Vert demeure stable
(4 %, par rapport à 6 %). Il n’y a pas d’électeurs qui supportent l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick (par rapport à 1 %) ce trimestre. Parmi ceux restant, deux sur dix sont indécis (20 %), tandis que moins d’un sur dix prévoient ne pas voter (4 %) ou refusent de préciser leur préférence (7 %).

Le support accordé au nouveau premier ministre est élevé, avec plus de quatre sur dix des résidents du Nouveau-Brunswick (45 %, en hausse par rapport à 22 % il y a trois mois), préférant David Alward. Le prochain chef du Parti Libéral est préféré par seulement un peu plus d’un résident sur dix (15 %, en baisse par rapport à 29 %), tandis que le support pour le prochain chef du NPD est stable (6 %, par rapport à 8 %). Cinq pour cent préfèrent Jack MacDougall du Parti vert (inchangé), tandis que deux pour cent préfèrent Kris Austin de l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick (par rapport à 3 %) comme premier ministre. Moins d’un sur dix des résidents du Nouveau-Brunswick ne préfèrent aucun chef de parti en particulier ou préfèrent un autre chef (5 %, par rapport à 6%), tandis qu’un peu moins d’un quart des résidents n’ont pas d’opinion ferme (23 %, par rapport à 28 %).

Ces résultats, qui font partie du document Atlantic Quarterly® de CRA, un sondage indépendant auprès des canadiens de l’Atlantique réalisé du 15 novembre au 1er décembre 2010 s’appuient sur un échantillon étendu de 404 Néo-Brunswickois.  Les résultats sont exacts à l’intérieur de + 4,9 points de pourcentage, 95 fois sur 100.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Don Mills, président-directeur général, au (902) 493-3820.

Cliquez ici pour voir les tableaux.


CRA