03 Sep 2009

Le soutien envers le NPD augmente, mais les libéraux restent en tête

3 septembre 2009

SAINT JOHN : Dans la foulée de la victoire historique du NPD aux élections en Nouvelle-Écosse, le soutien du NPD du Nouveau-Brunswick a augmenté au cours du dernier trimestre au détriment des progressistes-conservateurs. Les libéraux restent toutefois en tête selon le dernier sondage mené par Corporate Research Associates Inc. Actuellement, quatre électeurs sur dix (41 %, un résultat stable depuis mai 2009) appuient les libéraux tandis que plus d’un tiers d’entre eux appuie les progressistes-conservateurs (35 %, une baisse par rapport au 40 % obtenu précédemment). Le soutien pour le NPD a augmenté pour le deuxième trimestre d’affilée (22 %, auparavant 16 %) tandis que le soutien envers le Parti Vert n’a pas changé (3 %). Quarante-trois p. cent des résidents du Nouveau-Brunswick sont indécis, prévoient ne pas voter ou refusent de donner leur préférence (alors qu’il était de 42 % en mai 2009).

La satisfaction à l’égard du gouvernement libéral est demeurée stable au cours du trimestre. Elle est aujourd’hui de 53 % (par rapport à 50 % en mai 2009). Le taux d’insatisfaction a légèrement diminué pour atteindre les 37 %, après s’être trouvé à 41 % il y a trois mois de cela. Les onze pour cent restant (par comparaison à 9 %) n’ont pas d’opinion définie pour l’instant.

La popularité du chef des progressistes-conservateurs, David Alward, connaît toujours des hauts et des bas. Actuellement, deux résidents sur dix (21 %, une baisse par rapport aux 28 % d’il y a trois mois) auraient préféré avoir Alward comme premier ministre. La popularité du chef libéral Shawn Graham a elle aussi diminué au cours du trimestre, passant de 39 % à 35 %. Le soutien envers Roger Duguay du NPD, par contre, a augmenté (12 %, auparavant 6 %). Le prochain chef du Parti Vert a lui un soutien de quatre p. cent (inchangé). Cinq p. cent (par comparaison à 8 %) des Néo-Brunswickois n’ont pas de préférence en ce qui concerne les chefs de parti. La proportion des résidents qui n’ont pas d’opinion définie a augmenté et représente actuellement 22 p. cent de la population (par comparaison à 16 %).

Ces résultats, qui font partie du document Atlantic Quarterly® de CRA, un sondage indépendant réalisé du 12 août au 29 août 2009 auprès des Canadiens de l’Atlantique, s’appuient sur un échantillon étendu de 806 Néo-Brunswickois.  Les résultats sont exacts à l’intérieur de + 3,4 points de pourcentage, 95 fois sur 100.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Don Mills, président-directeur général, au (902) 722-3100.

Cliquez ici pour voir les tableaux


Amanda Bates