08 Jun 2007

Le gouvernement fédéral dirigé par Stephen Harper paye le prix à N.-L. et en N.-É. pour sa position concernant l’entente

8 juin 2007

HALIFAX : La satisfaction de la performance du gouvernement fédéral dirigé par le premier ministre Stephen Harper a considérablement diminué à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse au cours des trois derniers mois, selon le plus récent sondage mené par Corporate Research Associates Inc. Cette diminution est plus significative à Terre-Neuve-et-Labrador où le pourcentage des résidants qui sont complètement ou plutôt satisfaits du gouvernement fédéral a amoindri de 47 p. cent en février à seulement 17 p. cent en mai 2007. Comparativement à il y a trois mois, l’insatisfaction des résidants est beaucoup plus élevée, avec 78 p. cent des résidants de Terre-Neuve-et-Labrador étant complètement ou plutôt insatisfaits avec la performance du gouvernement fédéral (en hausse par rapport aux 47 p. cent il y trois mois.) La satisfaction de la performance du gouvernement fédéral en Nouvelle-Écosse a diminué de 50 p. cent en février à 37 p. cent en mai 2007, tandis que l’insatisfaction a augmenté de 41 p. cent à 56 p. cent. Par contre, les niveaux de satisfaction au Nouveau-Brunswick ont subi un petit déclin au cours des trois derniers mois (49 p. cent par rapport aux 52 p. cent), bien que l’insatisfaction ait augmenté encore plus (44 p. cent, en hausse par rapport aux 37 p. cent.) La population de l’Î.-P.-É. se trouve divisée avec 46 p. cent des résidants qui sont satisfaits (stable) et 46 p. cent qui sont insatisfaits (en hausse de trois points.)

« Le conflit continu entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux en Nouvelle-Écosse et plus particulièrement à Terre-Neuve-et-Labrador a eu un impact très important sur la satisfaction globale du grand public avec le gouvernement fédéral » déclare Don Mills, président-directeur général de Corporate Research Associates Inc. « Danny Williams a tenu sa promesse de nuire à la cause des conservateurs fédéraux dans sa province, du moins à terme court. »

Cette diminution de satisfaction correspond aussi au déclin important du soutien des conservateurs fédéraux parmi les résidants de Terre-Neuve-et-Labrador, mais pas ceux de la Nouvelle-Écosse. Actuellement, moins de deux sur dix (17 p. cent) des résidants de Terre-Neuve-et-Labrador appuient les conservateurs, en baisse de la moitié (49 p. cent) des résidants en février 2007. Les libéraux (53 p. cent, en hausse de 37 p. cent) et le NPD (27 p. cent, en hausse par rapport aux 13 p. cent de février 2007) ont profité davantage de cette diminution de soutien des conservateurs à Terre-Neuve-et-Labrador. En Nouvelle-Écosse, le soutien des conservateurs a seulement diminué de deux points de pourcentage (30 p. cent, par rapport aux 32 p. cent il y a trois mois.) Au Nouveau-Brunswick, le soutien des conservateurs reste stable à 40 p. cent, tandis que le soutien des conservateurs à l’Î.-P.-É. se situe à 35 p. cent (en baisse de 38 p. cent.)

La popularité du chef conservateur Stephen Harper a beaucoup diminué à Terre-Neuve-et-Labrador, mais seulement quelque peu en Nouvelle-Écosse. Un peu plus d’un sur dix (13 p. cent) des résidents de Terre-Neuve-et-Labrador préfèrent Stephen Harper comme premier ministre, en baisse par rapport aux quatre sur dix résidants (40 p. cent) il y a trois mois. Le taux d’appui pour Jack Layton a presque doublé et se situe présentement à 30 p. cent (en hausse de 16 p. cent.) La préférence pour Stéphane Dion est aussi élevée et se trouve actuellement à 34 p. cent (en hausse de 27 p. cent.) Un quart des résidants de la Nouvelle-Écosse (26 p. cent) appuient Stephen Harper, en baisse quelque peu de 30 p. cent il y a trois mois. Le soutien pour Stephen Harper a peu changé et se situe à 36 et 32 p. cent respectivement au Nouveau-Brunswick et à l’Î.-P.-É.

Ces résultats, qui font partie du document Sondage omnibus de l’Atlantiquede CRA, un sondage indépendant réalisé du 9 mai au 31 mai 2007 auprès des Canadiens de l’Atlantique, s’appuient sur un échantillon étendu de 1 509 Canadiens de l’Atlantique (18 ans et plus) (404 T.-N.-L., 401 N.-É., 401 N.-B., 303 Î.-P.-É.) Les résultats sont exacts à l’intérieur de ± 2,5 points de pourcentage au Canada atlantique avec résultats provinciaux exacts à l’intérieur de ± 4,9 points de pourcentage à T.-N.-L., en N.-É. et au N.-B. et ± 5,7 points de pourcentage à l’Î.-P.-É. 95 fois sur 100.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Don Mills, président-directeur général, au (902) 722-3100.

Cliquez ici pour voir les tableaux


CRA