02 Dec 2009

Hausse d’appui pour le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick

2 decembre 2009

SAINT JOHN : Le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick a connu une hausse de sa popularité au cours du dernier trimestre selon le plus récent sondage réalisé par Corporate Research Associates Inc. En ce moment, un peu moins de la moitié (46 %, comparativement à 35 % il y a trois mois) des électeurs non indécis ont affirmé leur appui au PC, alors qu’un peu plus du tiers d’entre eux (36 %, comparativement à 41 % auparavant) ont plutôt choisi les Libéraux. La popularité du NPD a quant à elle diminué, pour revenir à celle d’il y a six mois (14 %, comparativement à 22 % auparavant), alors que quatre pour cent (comparativement à 3 %) des électeurs non indécis ont préféré le Parti Vert. Quarante-deux pour cent des résidents du Nouveau-Brunswick sont indécis, prévoient ne pas voter ou refusent de donner leur préférence (une légère baisse par rapport aux 43 % d’août 2009).

La satisfaction à l’égard du gouvernement libéral a connu une baisse au cours du trimestre et s’élève maintenant à quarante-deux pour cent (par rapport à 53 % en août 2009). Ce qui signifie que le niveau d’insatisfaction a augmenté (51 % par rapport à 37 % il y a trois mois). Les sept pour cent restants (par comparaison à 11 %) n’ont pas d’opinion définie pour l’instant.

L’opinion des Néo-Brunswickois est divisée en ce qui concerne la popularité personnelle des chefs. Trois électeurs sur dix préfèrent Shawn Graham comme premier ministre (29 % par rapport à 35 % auparavant), alors qu’une proportion similaire d’entre eux préfèrent David Alward du Parti progressiste-conservateur (29 % par rapport à 21 % auparavant). L’appui accordé à Roger Duguay du NPD a quant à lui diminué légèrement (passant de 12 % à 8 %), alors que Jack MacDougall du Parti Vert obtient trois pour cent des suffrages (comparativement à 4 % pour le prochain chef du parti). Dix pour cent (par comparaison à 5 %) des Néo-Brunswickois ne préfèrent aucun chef de parti en particulier ou préfèrent un autre chef. La proportion des résidents qui n’ont pas d’opinion définie n’a pas vraiment changé. Elle représente actuellement vingt-et-un pour cent des gens (par comparaison à 22 %).

Ces résultats, qui font partie du document Atlantic Quarterly® de CRA, un sondage indépendant réalisé du 9 novembre au 30 novembre 2009 auprès des Canadiens de l’Atlantique, s’appuient sur un échantillon étendu de 416 Néo-Brunswickois.  Les résultats sont exacts à l’intérieur de + 4,8 points de pourcentage, 95 fois sur 100.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Don Mills, président-directeur général, au (902) 493-3820.

Cliquez ici pour voir les tableaux.


Amanda Bates